Jean Sarkozy, affaire du scooter : Méthode de mafieux!

Publié le par Le Veilleur

Il ne fait pas bon de s'attaquer au fils du chef de l'Etat. M'Hamed Bellouti l'a appris, à ses frais.

 
Rappel des faits : en 2005, au volant de sa BMW, M'Hamed Bellouti affirmait avoir été percuté par un scooter. Après relevé de la plaque d'immatriculation, le scooter appartenait à Jean Sarkozy, président du groupe UMP au conseil général des Hauts de Seine.


En première instance, le 29 septembre 2008, M'Hamed Bellouti avait été débouté de sa demande et était condamné à verser 2.000 euros d'amende à Jean Sarkozy pour avoir « agi de mauvaise foi et porté préjudice » au fils de Nicolas Sarkozy.En appel, la 20ème chambre de la cour d'appel de Paris a également débouté l'automobiliste M'Hamed Bellouti, annulant cependant sa condamnation à verser 2.000 euros au titre de dommages et intérêts.


Après avoir décidé de se pourvoir en cassation, M'Hamed Bellouti a finalement décidé de tout abandonner. Dans un e-mail envoyé au Post, l'automobiliste s'en explique ainsi :

« Je souhaite vous informer qu'il n'y aura pas en fait de pourvoi en cassation dans l'affaire du scooter de Jean Sarkozy.Suite à des pressions, mon père qui est le propriétaire du véhicule mis en cause n'a pas souhaité aller plus loin par peur des conséquences et des représailles pour sa famille. Après 3 ans de procédure, cette affaire est bel et bien terminée ».

Source Voici.fr

Commenter cet article