Le cabinet aux sondages controversés dirigé par un proche de Sarkozy

Publié le par Le Veilleur

Selon le quotidien Libération, le mystérieux cabinet de l'Elysée épinglé par la Cour des comptes pour avoir commandé des sondages également parus dans certains médias est dirigé par Patrick Buisson, un conseiller politique très "influent" auprès de Nicolas Sarkozy.

Le cabinet de l'Elysée mis en cause par un rapport de la
Cour des Comptes,
pour avoir facturé différents sondages réalisés par OpinionWay et publiés sur LCI et Le Figaro, est dirigé par un proche de Nicolas Sarkozy, selon des informations publiées par le quotidien Libération, samedi 18 juillet. L'Elysée avait refusé de révéler le nom du cabinet épinglé par cette juridiction administrative.

Citant "un acteur majeur du dossier", le journal assure que le cabinet épinglé par le rapport des Comptes s'appelle Publifact. Le site
Mediapart
croit également savoir qu'il s'agit de ce cabinet. Structure de petite taille, le cabinet serait dirigé par Patrick Buisson, patron de la chaîne Histoire et conseiller politique "très influent" auprès de Nicolas Sarkozy. Patrick Buisson est également l'ancien directeur du journal d'extrême droite Minute, et journaliste sur la chaîne d'information LCI.


1,5 millions d'euros de factures pour 2008


L'an dernier, ce conseiller du chef de l'Etat a délivré une facture de 10.000 euros d'honoraires mensuels à l'Elysée, via son cabinet situé dans le VIIIème arrondissement de Paris, sans oublier 130 autres factures dont le montant atteint les 1,5 millions d'euros pour l'année 2008, honoraires inclus.

Patrick Buisson aurait assuré au quotidien, par téléphone, ne pas souhaiter s'exprimer sur le sujet, tout en indiquant que la seule nouveauté de ce type de pratique viendrait de la volonté de Nicolas Sarkozy d'être transparent sur la question.

Vendredi, le PS a demandé
l'ouverture d'une enquête
sur ce qu'il dénonce être une "collusion" entre l'institut de sondages Opinion Way, l'Elysée, le Figaro et LCI.

Source Nouvelobs.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article