Relaxé après avoir crié «Sarkozy je te vois»

Publié le par Le Veilleur

Crier «Sarkozy je te vois» à des policiers ne lui vaudra donc pas condamnation. L'homme qui avait lancé à plusieurs reprises cette phrase à des agents de police en plein contrôle d'identité en gare Saint-Charles, à Marseille le 27 février 2008, a été relaxé vendredi par le tribunal de police de Marseille.


Pour le juge de proximité qui présidait le tribunal de police, le «tapage injurieux diurne troublant la tranquillité d'autrui» que se voyait reproché ce professeur de philosophie marseillais n'était pas constitué.

 Lancés en pleine gare Saint-Charles à une heure de pointe, ces propos peuvent être assimilés à la «rumeur normale» de ce type d'endroit, a estimé le magistrat. L'auteur des propos y voyait lui «un trait d'humour» destiné à détendre l'atmosphère. Ce qui avait semble-t-il fonctionné puisque des témoins de la scène ont rapporté les rires qui fusent. Ces quelques mots lui vaudront néanmoins d'être amené au poste et convoqué quatorze mois plus tard devant le juge de proximité.

 


Un juge de proximité «suffisamment décrié pour que cette fois, on puisse lui rendre hommage, c'est avec beaucoup d'à propos et de maturité qu'il a motivé son jugement», a estimé l'avocat du prévenu, Me Philippe Vouland. Lors du procès qui s'était déroulé le 19 mai, une amende de 100 euros avait été requise contre son client. Le président Nicolas Sarkozy avait pour sa part qualifié de «ridicule» cette histoire.

Source LeParisien.fr*

Un peu de justice de temps en temps ca fait du bien...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article