Cachez ces Roms…

Publié le par Le Veilleur

Solidarité . Médecins du monde est poursuivi pour avoir mis en place un camp de réfugiés roms à Saint-Denis.

Coincé entre l’autoroute et les quais de Seine, le camp des « déplacés européens », à Saint-Denis, accueille une centaine de Roms. Mis en place il y a un mois par Médecins du monde (MDM) pour répondre à des besoins humanitaires urgents, le campement est aujourd’hui menacé de destruction. Alors qu’aucune solution de prise en charge des personnes n’est proposée, la préfecture de Seine-Saint-Denis a assigné l’ONG en référé devant le tribunal de grande instance de Bobigny. Pour quel motif ? « Occupation illégale d’un terrain appartenant à l’État. » Loin du souci de répondre aux besoins sanitaires et sociaux des familles, les autorités font prévaloir le droit de propriété de l’État.

Intervenant sur le camp, le docteur Olivier Bernard, président de MDM, qui organisait hier une conférence de presse commune avec la Fondation Abbé-Pierre et le Secours catholique, ne comprend pas cette assignation en justice : « Aucun projet immobilier à court ou moyen terme n’est prévu sur ce lieu. Nous avons fait venir des huissiers et aucun trouble de l’ordre public n’a été notifié. » Quelle que soit l’issue du procès, l’organisation souhaite un traitement de fond du problème, afin de « trouver des solutions humaines dans un parcours d’intégration ». Au nom des associations, Olivier Bernard réclame un débat constructif et contributif qui pourrait passer par la création d’une table ronde à l’échelle de la région Île-de-France. Sur le verdict attendu demain, il conclut : « Un jugement en notre défaveur sonnera comme un échec non seulement pour Médecins du monde, mais pour toute la question rom. »

Source Humanite.fr


Tout d'abord l'Etat ne s'occupe pas des problèmes mais en plus de ça il ose porter plainte contre ceux qui font quelque chose !!! C'est profondement honteux !

Commenter cet article