Video de Neda Soltani : Pour que sa mort n'ait pas servi a rien...

Publié le par Le Veilleur

Le tragique destin de Neda est en train de cristalliser la mobilisation des opposants qui manifestent depuis plusieurs jours à Téhéran contre la réelection du président Ahmadinejad en Iran. Une vidéo choc circule depuis samedi soir sur internet. Elle montre la mort par balle, samedi à Téhéran, d'une jeune opposante iranienne, devenue en quelques heures le symbole de l'opposition au régime de Téhéran.

Filmée par deux appareils, la scène montre le visage et l'agonie d'une jeune femme prénommée Neda mortellement touchée par la balle d'un milicien samedi à Téhéran. Elle assistait avec son père aux manifestions et aurait été visée en plein coeur à croire le témoignage, posté sur Facebook, d'un docteur présent sur place mais cette information reste difficile à vérifier.


Des groupes de discussions en son honneur


La vidéo, mise en ligne hier soir sur Youtube et Facebook, fait, depuis, le tour du net. Elle montre des images d'une violence extrême et ne doit être diffusée qu'à un public averti. Youtube prend d'ailleurs ses précautions en demandant à l'internaute de confirmer sa majorité au moment de sa connection ou de son inscription.


Elle a également a été diffusée sur Twitter, le site de micro-blogging devenu l’un des principaux canaux d’information sur la situation en Iran depuis l'interdiction des journalistes étrangers. Depuis le 12 juin, les opposants à la réélection de Mahmoud Ahmadinejad réussissent ainsi à contourner la censure du régime iranien en communiquant au-delà de leurs frontières grâce à ce site américain. Hier soir, à 19 h 30, on pouvait ainsi lire un message envoyé par « Samsafay », ainsi qu’un lien vers la vidéo Neda. Depuis, les réactions pleuvent toutes les secondes.


Sur Facebook, le ton est le même. Un groupe «Neda, ange de l'Iran» a été constitué seulement quelques heures après la diffusion de la vidéo. On y découvre la photo d'identité de la victime, qui s'appelerait en fait Neda Soltani. Elle serait âgée d'une vingtaine d'années.  Des groupes de discussions en son honneur (RIP Neda, Remebering Neda Soltani…) ont également été créés par dizaines.


Ce samedi, au moins treize personnes seraient mortes et plus de centaine ont été blessées lors des affrontements entre les policiers et les manifestants à Téhéran. Parmi les victimes, les images de Neda viennent définitivement de mettre un visage sur le martyre des opposants.

Source LeParisien.fr



ATTENTION LES IMAGES DE CETTE VIDEO PEUVENT...ET DOIVENT CHOQUER...

Je suis loin d'etre une personne a la sensibilité tres developpée... mais bien qu'ayant vu des videos beaucoup plus trash que cette video, celle ci visionnée de bon matin m'a rempli de tristesse et d incomprehension. Il est evident que malheureusement des evenements similaires sont monnaie courante dans de nombreux pays, que des innocents meurent tout les jours...mais le lire c'est une chose, le voir en est une autre.

Certains penseront surement, a juste titre, que cette vidéo est deplacée. Cependant je pense que c'est un mal necessaire, "Grâce" a ces images d'horreur, tout comme moi, beaucoup de gens vont prendre conscience de la gravité des evenements en Iran,de la chance qu'ils ont de vivre dans vrai pays democratique et surtout de l'importance de se battre pour que la democratie française cesse, dans une moindre mesures evidemment, d'être impunement bafoué par Sarkozy...

Neda repose en paix...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne Wolff 23/06/2009 19:15

Juste une anectode qui concerne les images d'horreur. Je vivais en Espagne, dans la montagne et ne disposait d'aucun média. Il y avait dans le village un bar épicerie où j'allais parfois me réapprovisionner. J'y suis allée deux fois, à plus où moins deux mois d'intervalle. La télé marchait en permanence. Le hasard a voulu que les deux fois j'arrive au moment où était montrée des images de torture des prisonniers irakiens. Mes voisins buvaient tranquillement leur cervecita en regardant du coin de l'oeil, pas du tout interpellés. Moi il m'a fallu chaque fois plusieurs jours pour me remettre. Je pense qu'il y a une banalisation de l'horreur par l'image; qu'il y a des images qu'il ne faut regarder qu'en pleine conscience et avec recueillement. J'ai  été voir quelques images sur différents sites des pauvres petites choses, les bébés uranium appauvri. Une fois, c'est suffisant pour que ces images me hantent et nourissent ma volonté de combattre ceux qui sont capables de provoquer cela. Yo. Et c'est pour cela que sur mon blog je mets des belles choses du monde et de temps en temps une photo qui interpelle.depuis quelques jours, je me demande d'ailleurs si ce n'est pas en partie d'être confrontés à tant de vision d'horreur au quotidien qui créée ce refus chez beaucoup de gens de prendre conscience de ce qu'ils savent en fait : les assassins sont parmi nous. AnneAnne