Un député dénonce la hausse et l'opacité du budget de l'Elysée

Publié le par Le Veilleur

Dans un document présenté à la presse mardi, le député de l'Aisne, qui épluche depuis des années le budget de l'Elysée, a expliqué que les crédits de la présidence de la République avaient augmenté de 18,5% l'an dernier pour atteindre 113,182 millions d'euros alors que le budget de l'Etat n'a augmenté que de 2,8%.


"Les promesses d'économies et de transparence ne sont pas tenues", a-t-il dit. "Les restrictions budgétaires imposées aux administrations de l'Etat ne s'appliquent donc pas aux services de la présidence de la République."


Les crédits de fonctionnement ont augmenté de 21,7%, "soit un rythme sept fois supérieur à l'évolution du budget de l'Etat" tandis que les charges de fonctionnement, comme les frais de réception, sont en augmentation de 51,2% par rapport à l'année précédente pour atteindre 26 millions d'euros, a-t-il ajouté.


De même, les frais de déplacements, avec un montant de 16,3 millions d'euros, ont augmenté de 26,3%, les seules dépenses en réduction étant celles concernant les aides sociales accordées traditionnellement aux personnes en difficulté avec une baisse de 33,6% par rapport à 2007, a poursuivi René Dosière.


Pour ce dernier, les engagements pris à l'automne dernier par le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, Roger Karoutchi, de davantage de transparence du budget de l'Elysée n'ont pas été tenus.


"En réalité, cette transparence elle est très particulière, partielle et anecdotique. Elle n'est pas du tout significative de la réalité des dépenses", a-t-il déclaré.


Pour le député apparenté PS, "ce que fait l'Elysée c'est de la politique de communication, pas de l'analyse budgétaire. Ce sont des phrases, les résultats on ne les voit pas".

Source LExpress.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article