Consultations : Aubry rencontre Sarkozy

Publié le par Le Veilleur

Nicolas Sarkozy et Martine Aubry se rencontrent à l'Elysée pour des consultations après les élections européennes (AFP)

Nicolas Sarkozy et Martine Aubry se rencontrent à l'Elysée pour des consultations après les élections européennes (AFP)

Martine Aubry a fait part mercredi 10 juin à Nicolas Sarkozy de l'opposition du Parti socialiste à la reconduction de José Manuel Barroso à la tête de la Commission européenne lors d'un entretien d'une heure à l'Elysée.
La première secrétaire du PS ouvrait le bal des consultations des partis représentés au Parlement européen avant le conseil européen des 18 et 19 juin. Nicolas Sarkozy a annoncé ces consultations au lendemain de la victoire de l'UMP aux élections européennes.
Martine Aubry, reçue pour la première fois par le chef de l'Etat depuis son accession à la tête du PS en novembre dernier, a été raccompagnée sur le perron par Nicolas Sarkozy, échangeant une poignée de main avec le président.
L'entretien "s'est passé dans un climat très direct, très courtois et très ouvert", a commenté la patronne du PS. "On n'a pas parlé des élections de dimanche", a affirmé Martine Aubry, fragilisée par la déroute des listes socialistes, talonnée par celles d'Europe Ecologie.

La reconduction de Barroso en question

Martine Aubry a interrogé le chef de l'Etat sur ses positions vis-à-vis de la reconduction de José Manuel Barroso, candidat à un nouveau mandat de cinq ans à la présidence de la Commission. La France attend de celle-ci un programme "plus audacieux et plus volontariste" face à la crise, a expliqué mardi le Premier ministre François Fillon. Nicolas Sarkozy "s'exprimera lui-même sur la position de la France dans le cadre du prochain conseil européen", a précisé le porte-parole du gouvernement Luc Chatel.
"Je lui ai dit pourquoi nous ne pouvions en aucun cas le faire parce que c'était un peu le symbole du libéralisme, de l'absence de régulation et puis aussi de l'impuissance pendant cette période de crise", a expliqué la No1 socialiste.

Une rencontre jugée "utile"


Défendant les propositions du PS, la Première secrétaire a réclamé "un plan de relance au niveau européen". Elle a aussi évoqué avec le chef de l'Etat le redécoupage des circonscriptions législatives, jugé "partisan" par le PS.
Martine Aubry a jugé "utile" cet entretien entre le chef de l'Etat et la responsable du premier parti d'opposition. Selon elle, Nicolas Sarkozy lui a proposé de la "rencontrer plus souvent". "Je lui ai dit que non seulement j'en étais d'accord mais que dans une période de crise, il me paraissait important effectivement d'écouter l'opposition", a souligné la dirigeante socialiste.
Nicolas Sarkozy poursuivra jeudi ses consultations en recevant François Bayrou (MoDem) et Philippe de Villiers (Mouvement pour la France).

Source NouvelObs.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article