Dieudonné: dissolution du parti demandée

Publié le par Le Veilleur

Dieudonné ne fait plus rire du tout, surtout depuis que Illich Ramirez Sanchez, alias le terroriste Carlos, lui a adressé son soutien pour les élections européennes. De plus en plus controversé, l'humoriste qui conduit une liste antisioniste en Ile-de-France, multiplie les provocations. Hier, le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNCVA) a demandé la dissolution du parti de Dieudonné et de sa liste de la « haine antijuive », tandis que Roger Karoutchi, secrétaire d'État aux relations avec le Parlement, dénonçait mardi les « provocations antisémites de Dieudonné ». Une intervention saluée par le BNCVA, après que la Licra eut dénoncé elle-même le silence du gouvernement face aux excès du candidat. Le Bureau de vigilance estime que la liberté d'expression a des limites et ne comprend pas que cette liste ait droit de cité dans un scrutin républicain, rappelant que l'antisémitisme est un délit et non une opinion…

Projection annulée

Dieudonné a largement occupé le devant de la scène ces dernières heures. Le 29 mai, depuis sa cellule de la centrale de Poissy, Carlos avait envoyé à Ginette Hess Skandrani, colistière de Dieudonné, une carte sur laquelle il apportait son soutien à l'humoriste. La liste antisioniste a bien accueilli ce courrier, remerciant en retour « le camarade de son soutien » et « formant le vœu que son extradition au Vénézuela se concrétise enfin».

Alors que Dieudonné était lundi en meeting à Paris, il avait reçu un appel en direct du terroriste l'assurant à nouveau de son soutien électoral. Mardi, Luc Chatel a indiqué qu'une enquête était en cours. « À ma connaissance, M Carlos a la possibilité d'appeler quelques personnes depuis sa cellule, mais il s'agit d'appels désignés. J'imagine mal que Dieudonné fasse partie des appels désignés de Carlos », a poursuivi le porte-parole du gouvernement. Dernière péripétie, la projection d'un film prévue au cinéma parisien l'Entrepôt et consacré à la « mouvance Dieudonné », a finalement été annulée hier soir après que le maire de Paris Bertrand Delanoë eut fait connaître sa totale désapprobation.

Source LaDepeche.fr

Loin de partager les idées de Mr Dieudonné cela n'en reste pas moins de la censure...

Commenter cet article