L’humour noir est au fond

Publié le par Le Veilleur

Le scandale ? Charlie Hebdo a fait du Charlie Hebdo! La une de cette semaine est «choquante», «provocante», «insultante», «de mauvais goût»… Ah, enfin! Les pleureuses professionnelles, les hyènes chialeuses, les baveuses chaisières se faisaient chier. Elles ont enfin trouvé une petite boulette à rouler entre leurs doigts moites. «On ne peut pas rire du malheur de ces familles qui ont perdu quelqu’un dans le crash du vol 747 d’Air France…»

Apprenez à lire un dessin, analphabètes crétins! Comme s’il était question de se foutre de la gueule des victimes! Il s’agit de se foutre de la gueule de la mort! Il s’agit de tourner en dérision la manière dont nos confrères se repaissent du malheur des victimes d’un fait divers géant. Et rien que ça: un fait divers.

L’héroïne de l’actualité était l’abstention aux européennes. Ça emmerdait tous les journalistes. Ouf! un crash pour revigorer les ventes et un prétexte pour ne plus parler de politique!

Et quels sont les voyeuristes qui traquent chez les familles de victimes la moindre trace de larme, le moindre hoquet de désespoir pour l’étaler en quadrichromie? Les dessinateurs de Charlie? Les charognards ne veulent pas qu’on rie des victimes qu’ils dépècent… Mais ce ne sont pas des victimes qu’on rit, ce sont des charognards!

Et on emmerde ces profs d’humour indignés qui n’ont jamais ouvert Charlie et qui découvrent la une de cette semaine sur des blogs à la con! Parmi ces croque-morts, il y en a pour pleurnicher que Charlie, «c’était mieux avant». Avant, c’était Hara-Kiri et sa fabuleuse une sur la mort du général de Gaulle: «Bal tragique à Colombey, un mort». Qui se souvient que le «bal tragique» faisait référence à un fait divers atroce survenu quelques jours auparavant? Un incendie dans une boîte de nuit avait fait des dizaines de victimes… Celui ou celle que la couverture de Charlie de cette semaine indigne s’indigne avec 40 ans de retard. On attendra bien encore 40 ans pour rigoler ensemble.

Source CharlieHebdo.fr

Commenter cet article

Achile 04/06/2009 18:12

le penser correct... et aussi le parler correct, et puis bientôt le baiser correct...on en finit pas de censurer l'autre...Je pense comme Déproges qu'on peut rire de tout, et même (surtout) de la mort.

Le Veilleur 04/06/2009 23:26


Tout a fait daccord...je suis le premier a rire de la mort de ma mère mais apparement ca en choquent beaucoup lol.