DAL relaxé: une "insulte", estime Le Pen

Publié le par Le Veilleur

Le président du Front National Jean-Marie Le Pen a jugé aujourd'hui que la relaxe de Droit au logement (DAL) est "une insulte pour tous les Français condamnés à vivre dans un logement trop petit par la politique de préférence étrangère".

La cour d'appel de Paris a relaxé hier le DAL, condamné en novembre 2008 par le tribunal de police à une amende de 12.000 euros et à la confiscation de 318 tentes, pour avoir installé du 3 octobre au 15 décembre 2007 un campement de mal-logés rue de la Banque à Paris (IIe).

"Les magistrats ont décrété que l'association de M. Eyraud avait eu raison d’installer des tentes dans la rue pour y parquer des mal-logés africains, au nom de l’état de nécessité, qui innocente celui qui commet une infraction pour échapper à une menace ou à un danger imminent", s'insurge le dirigeant d'extrême droite.

Le tribunal de police de Paris avait condamné l'association à cette amende ainsi qu'à la confiscation des 318 tentes. La cour d'appel a motivé sa décision par "l'état de nécessité" des familles qui campaient et le fait que l'article de loi qui a justifié la condamnation n'a pas été prévu pour "réprimer les manifestations telles que celle organisée par l'association pour lutter en faveur du droit au logement", a dit Me Henri Leclerc. La condamnation du Dal avait suscité un tollé auprès des associations et partis de gauche.

Source LeFigaro.fr

Apparement notre bon vieux Jean-Marie pense comme notre gouvernement...pour les deux ca leur parait logique de condamner des gens qui ne font que reclamer un logement sans violence...et malheureusement cela n'est pas une exclusivité des Africains !!!

Commenter cet article