Pour Eva Joly la justice est devenue un "bateau ivre" sans capitaine

Publié le par Le Veilleur

Eva Joly, colistière pour les européennes en Île-de-France de Daniel Cohn-Bendit (Europe-Écologie) et ex-magistrate anticorruption, a estimé mardi que la justice française était devenue "un bateau ivre avec une absence de capitaine et des réponses au coup par coup".


"Je suis venue signifier très clairement mon souci et mon indignation sur l'évolution de la justice qui est devenue un bateau ivre avec une absence de capitaine et des réponses au coup par coup", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse tenue symboliquement devant le pôle financier à Paris. Elle y a dénoncé les deux projets gouvernementaux de suppression du juge d'instruction et de dépénalisation du droit des affaires qui font peser de "lourdes menaces sur l'indépendance de la justice" alors que la ministre de la Justice Rachida Dati se présente également comme numéro deux sur la liste UMP en Île-de-France.


"On ne peut pas laisser les clefs de la justice entre les mains des seuls procureurs qui sont sous les ordres directs du chef des procureurs qui s'appelle Rachida Dati, donc sous instruction directe du pouvoir exécutif", s'est-elle indignée, jugeant que ces réformes conduiraient à "l'impunité en matière de délinquance financière".

Sur les suicides et les conditions de vie en prison, elle estime que la question "n'a pas été anticipée alors que c'était anticipable" : "On remplit, on remplit, on remplit, et on dit oh mon dieu ça crée des conditions terribles ! ".

Estimant que l'"ignorance" en matière de justice de Rachida Dati est "grande", Eva Joly pense qu'il "est temps de démontrer à l'opinion combien ses réformes ont été néfastes" et "souffrent du court-termisme et d'absence de vision". "C'est un soulagement de ne plus l'avoir comme ministre (Mme Dati doit démissionner après les européennes du 7 juin, ndlr), le mépris qu'elle a exprimé à l'égard des magistrats est sans égal", "elle a participé à la destruction de l'image de la justice en France", a-t-elle encore dit.

Source LePoint.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article