Nicolas Hulot dénonce l'entrée de Claude Allègre au gouvernement

Publié le par Le Veilleur

"S'il devait être recruté au gouvernement, ça deviendrait une politique, et ce serait un bras d'honneur [aux] scientifiques [du GIEC]", s'insurge l'animateur de télévision, qui rappelle que Claude Allègre "ne croit pas à l'origine humaine du changement climatique, et se refuse donc à mobiliser contre ce phénomène".


L'ex-ministre Claude Allègre, géochimiste de formation et ancien socialiste proche de Lionel Jospin, a fait connaître son intérêt pour un  super-ministère allant de la recherche à l'industrie et englobant le commerce extérieur.".

Ce "serait un signal tragique, six mois avant la conférence de Copenhague, et quelque chose d'incompréhensible venant de la France, qui a été un pays moteur depuis des années dans le combat climatique ! D'autant que le domaine de l'innovation et la recherche, où l'on annonce Claude Allègre, est l'un des piliers du développement durable", ajoute Nicolas Hulot.



"Si Nicolas Sarkozy fait vraiment ce choix, il faudra que chacun en tire les conséquences"

, estime-t-il.


A deux semaines des élections européennes, Nicolas Hulot ne donne aucune consigne de vote sans cacher son "histoire, (s)es amitiés, (s)es affinités avec Europe Écologie", le mouvement écologiste emmené par Daniel Cohn-Bendit et José Bové.

Source LeMonde.fr

 

Commenter cet article