L'indemnisation de la compagne d'un tueur choque les victimes

Publié le par Le Veilleur

L'indemnisation de la compagne d'Yvan Keller, un tueur en série présumé qui s'est suicidé pendant sa garde à vue en 2006 à Mulhouse, choque les familles des victimes qui n'ont reçu pour l'instant aucune compensation de la justice.

 


La première chambre civile du tribunal de grande instance de Mulhouse a accordé 10.000 euros en réparation du préjudice moral à celle qui a partagé durant 12 ans la vie du tueur de vieilles dames seules.

Le jugement rendu le 27 février a été révélé mercredi par un article du Parisien-Aujourd'hui en France. Il constate "l'inaptitude du service public de la justice à remplir la mission dont il est investi".

Yvan Keller s'était pendu avec ses lacets de chaussures le 20 septembre 2006 dans une cellule du palais de justice où il avait été conduit après avoir reconnu sept meurtres de personnes âgées en Alsace devant le juge d'instruction.

Celui que l'on a surnommé le "tueur à l'oreiller" parce qu'il s'en servait pour étouffer ses victimes dans leur sommeil, avant de les voler, est soupçonné d'avoir commis 23 meurtres en France et peut-être d'autres en Allemagne et en Suisse.


"Nous sommes choqués, non par le principe de l'indemnisation en elle-même, mais, l'instruction n'étant pas close, on ne sait pas quel est le degré d'implication des proches d'Yvan Keller", a dit à Reuters Me Didier Seban, avocat de deux des parties civiles.


Les familles des victimes ont de leur côté décidé de demander une provision sur indemnisation future, estimant être victimes d'un dysfonctionnement de la justice en raison de la mort de l'auteur présumé des faits.

Trois proches d'Yvan Keller, dont son frère et une autre ex-compagne, ont été mis en examen pour complicité dans ce dossier instruit à Mulhouse

Source LeMonde.fr

Commenter cet article