«Sarkozy, je te vois» : 100 euros d'amende requis

Publié le par Le Veilleur

Avis aux amateurs: pour être passible du délit d'injures, pas besoin d'utiliser des gros mots. Il suffit «d'une simple manifestation bruyante, à caractère offensant». On a appris ça ce mardi au tribunal de police de Marseille, alors que l'officier du ministère public plaidait contre un prof de philo qui avait crié «Sarkozy, je te vois!», en pleine gare Saint-Charles un peu avant 18h, devant deux policiers procédant à un contrôle d'identité. Sur le coup, les agents dressent un PV pour «tapage injurieux diurne», mais pas pour outrage, ni entrave à leur travail.

«Je peux le dire deux fois en 10 secondes»

Pour le ministère public, c'est tout de même grave: «D'après le PV, l'infraction a duré cinq minutes, souligne-t-elle à l'audience. "Sarkozy je te vois", je me suis chronométrée, je peux le dire deux fois en 10 secondes. Il doit l'avoir dit soixante fois!» Dans la salle d'audience, le public regarde ses chaussures pour ne pas pouffer. De toute façon, selon l'officier du ministère public, «le seul fait de se montrer désagréable» est constitutif de l'injure.

Soudainement, les 60.000 spectateurs d'OM-PSG se mettent à trembler... Avocat du prof de philo, Philippe Vouland tacle à la jugulaire: «A ce compte-là, on met Stéphane Guillon et Anne Roumanoff en prison! Les policiers n'ont pas retenu d'outrage ou d'entrave, seulement le tapage, en pleine heure de pointe, dans une gare internationale... Ce genre de poursuite ne peut qu'aggraver le fossé entre la police et la population.» Il réclame la nullité de la procédure et la relaxe de son client. Le ministère public a demandé une amende de 100 euros. Sagement, le tribunal de police a décidé prendre le temps pour étudier la question: délibéré le 3 juillet.

Source 20minutes.fr


«le seul fait de se montrer désagréable» ca veut dire s'il aime pas ta gueule en fait non?

Commenter cet article