Affaire TF1/HADOPI: Pourquoi Albanel va démissionner

Publié le par Le Veilleur

Depuis Malraux, la droite a un problème avec ses ministres de la Culture. De Léotard à Douste-Blazy en passant par Donnedieu de Vabres, longue est la grande galerie de types arrivés là par hasard, parce qu'ils voulaient faire ministre, et dont la principale et utile activité est d'aller se faire huer aux Césars et autres Molières pour cause de nullité globale.


Avec

Christine Albanel l'exercice est encore plus délicat. Déjà par nature, être un ministre de la Culture de droite, c'est compliqué, mais être un ministre de la Culture de droite de l'actuel Chef de l'Etat, c'est impossible. Et même tellement impossible qu'on en devient inutile.


Albanel, comme ses prédecesseurs, ne devait laisser aucun souvenir. Néant. A vrai dire, ainsi que je viens de le souligner, on ne pourrait lui en faire reproche; après tout, elle ne décide de rien, pour rien, sur rien.


 

Hélas pour elle, hier fut révélée l'affaire du licenciement de ce cadre de TF1 pour cause de refus de la loi Hadopi. Hélas pour elle, ce licenciement est advenu parce que l'un de ses collaborateurs a transmis à son entreprise un mail anti-HADOPI de ce désormais chômeur .


Voilà qui en dit long sur le système.


De deux choses l'une. Soit la personne, appartenant au cabinet du ministre, qui a transmis ce mail à TF1 était ignorante des conséquences possibles de son acte, ce qui est déjà grave. Soit cette personne savait très bien ce qu'elle faisait, ce qui est encore plus terrible, et n'est pas sans évoquer les pires heures de notre Histoire, comme l'on dit souvent.


Dans les deux cas, cette personne a agi sous l'autorité d'Albanel, a été recruté par elle. Cette personne représente le ministre dans tout ce qu'elle accomplit. Le ministre en est directement responsable, donc coupable, le cas échéant. Si, comme il est plus que probable, ce licenciement est condamné par la justice, il équivaudra de facto à une condamnation de la "dénonciation" opérée sous la responsabilité directe d'Albanel.


Dans ces conditions, il est difficile d'imaginer une autre issue pour Albanel que la démission. Tout cela au nom de valeurs qui font aujourd'hui rire dans notre pays perdu (y compris certains habitués du Post): Honneur, Dignité, Droiture, Responsabilité... Oui, je sais, tout ça est ringard depuis 2007... Mais que voulez-vous, je me m'y fais pas... A moins que...


Source LePost.fr

Aura t-elle au moins la decence de demissionner ? Rien n'est moins sur...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article