Retour vers le futur...On est plus à des centaines de mensonges près.

Publié le par Le Veilleur

La loi Hadopi ne finit pas de faire parler d’elle. Depuis quelques jours, la polémique enfle sur la fameuse liste des 10 000 artistes qui soutiennent la loi Création et Internet. Ce document, accessible sur le site jaimelesartistes.fr comprendrait quelques erreurs.


"Quand j'ai entendu Christine Albanel parler de mouvement de masse des artistes pour soutenir la loi et de sa valeur pédagogique cela m'a étonné" nous raconte Jeremie Zimmerman, fondateur de la Quadrature du Net. Le jour où il met la main sur cette fameuse liste de 10 000 artistes, il est "surpris de tomber sur les noms de Pascal Nègre ou de Laurent Petitgirard puis sur l'ensemble du comité directoire de la SACEM et d'Universal"

Débuts de polémique.

Début avril, juste avant le premier passage à l'Assemblée, les démentis fleurissent sur le net comme celui de Nicolas Sirkis sur son blog. Le chanteur d'Indochine rappelle qu'il ne "soutient pas ce projet de loi et s'étonne de voir son nom sur la liste". Puis un papier dans Libération co-signé notamment par Catherine Deneuve, Victoria Abril et d'autres grands artistes vient prendre position contre le projet de loi Hadopi. Des éléments qui font tâche et qui contredisent l'idée d'union sacrée du monde du spectacle face aux internautes/pirates téléchargeurs.

Du côté de La société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, on nuance en rappellant que cette liste est libre d'accès et existe depuis septembre dernier. « Certains chanteurs/artistes ont ainsi pu changer d'avis  depuis ». La SACEM rappelle aussi que la liste est là pour donner la parole aux petits artistes qui n'ont pas la tribune médiatique réservée aux vedettes citées plus haut.

Une défense des "petits" qui étonne une nouvelle fois Jeremie Zimmerman. « Il y a environ 5000 personnes sur la liste qui renvoient moins de 41 occurences sur Google. Nous avons essayé de chercher ces personnes que cela soit sur des sites d'Ecommerce (Fnac ou Amazon), sur Google, sur les réseaux sociaux ou sur ThePirateBay et eMule. Au vu du peu de résultats qui ressortent, il semblerait que la majorité de cette liste n'a pas grand-chose à craindre d'Internet. »

Affaire à suivre.

Si la SACEM ne souhaite pas polémiquer, nul doute que la machine médiatique est lancée et qu'il sera compliqué de l'arrêter. La Quadrature du Net est actuellement en train de disséquer la liste sur son wiki :
http://www.laquadrature.net/wiki/Verification_Liste_SACEM.

 Elle envoie ainsi une lettre type à tous les signataires de la liste pour vérifier que leur présence sur la pétition est bien de leur ressort. Les premiers résultats sont mitigés. Si de nombreux artistes ont clairement pris position en faveur de la loi Hadopi, Jeremie Zimmerman raconte le malaise vécu par certains qui déclarent avec stupeur « qu'ils pensaient aider les internautes en soutenant le projet Création et Internet, et que la riposte graduée serait moins dure avec eux ».

En bref, un bel imbroglio qui ajoute à la cacophonie ambiante autour d'Hadopi. Rappelons que le dit projet fera son grand retour à l'Assemblée le 29 avril et que les discussions reprendront sur la base du texte validé par les députés le 3 avril, ne prenant donc pas en compte les modifications apportées par la commission paritaire mixte (et le principe de double peine). Quant au projet de loi sur l'inceste, il n'a pas été repoussé mais devra être bouclé en une journée : le 28 avril sous peine d'être repoussé à une date ultérieure courant mai...


Source Cnet

Va falloir que je pense a créer une rubrique propagande a la chinoise....

Commenter cet article